Actualités

  • 15/06/2018

    Depuis le début des années 2000, l’économie en lien avec l’environnement se développe. L’emploi dans les éco-activités augmente de 33 %, hausse supérieure à celle de l’ensemble de l’économie (+ 3 %). En 2015, la dépense de protection de l’environnement atteint 46,7 milliards, en progression annuelle moyenne de 3,1 %, alors que le PIB progresse de 2,6 % en moyenne annuelle sur cette même période.
    Cependant, le développement de cette économie marque le pas depuis le début de la décennie...

  • 15/06/2018

    En 2016, les éco-activités mobilisent 456 050 emplois en équivalent temps plein (ETP), soit 1,8 % de l’emploi intérieur total français. Après une phase de hausse jusqu’en 2011, l’emploi se stabilise. Entre 2015 et 2016, les effectifs augmentent légèrement (+ 0,5 %), principalement en lien avec les conversions des exploitations françaises à l’agriculture biologique.
    Le montant de la valeur ajoutée dans les éco-activités atteint 31,6 milliards d’euros, en hausse de 1,9 %. La valeur...

  • 15/06/2018

    Le projet a pour but de renforcer la capacité des acteurs ruraux à concevoir des réponses collectives contre la surexploitation des eaux souterraines, aussi bien dans la gestion de la ressource (partage de l’eau) que dans l’adaptation des pratiques agricoles. Le projet a les objectifs de recherche suivants:

    - Faire un bilan des règles établies par les associations d’usagers (ex. organismes uniques de gestion collective) en zone rurale pour lutter contre la surexploitation des eaux...

  • 27/04/2018

    En France, le modèle économique de l’eau repose sur les deux grands principes suivants :
    - Le principe de « l’eau paie l’eau » signifie que ce sont les usagers des services d’eau et d’assainissement qui financent la quasi-totalité des dépenses des services à travers la facture d’eau.
    - Le principe « préleveur/pollueur – payeur » signifie que les usagers de l’eau s’acquittent de redevances environnementales liées à leur usage de l’eau, le produit de ces redevances servant à...

  • 27/04/2018

    Conduite dans le cadre du groupe de travail national « Invasions biologiques en milieux aquatiques », coordonné par le Comité français de l’UICN et l’Agence française pour la biodiversité, l’étude montre, à partir de nombreux exemples issus du monde entier, que l’exploitation économique des espèces exotiques envahissantes ne constitue pas la solution miracle aux difficultés de gestion. Alors que des projets de valorisation de ces espèces émergent régulièrement en France, le rapport propose...

  • 24/01/2018

    Les services d’eau potable et d’assainissement font face, dans un contexte économique tendu, à des besoins variés :

    - La nécessité de maintenir le patrimoine en bon état afin d’assurer le niveau de service actuel, voire de l’améliorer,
    - La nécessité de se plier aux contraintes réglementaires,
    - La nécessité de préserver l’environnement.

    L’analyse des coûts qui s’appuie sur des données techniques, économiques et financières est un outil de gestion qui permet la...

  • 17/01/2018

    7 fiches : Pollution des eaux superficielles et souterraines - Environnement littoral et marin en métropole - Pollution de l’air extérieur - Sols - Biodiversité - Risques naturels - Effets du changement climatique

  • 20/12/2017

    Résolution du Parlement européen du 15 novembre 2017 sur un plan d’action pour le milieu naturel, la population et l’économie.

  • 20/12/2017

    Quelles sont les interactions existantes entre l’environnement et les acteurs économiques en France ? L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et le Service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère Transition écologique et solidaire se sont penchés sur le sujet dans une de leurs dernières publications. Un ensemble d’analyses et d’indicateurs visant à dresser un panorama synthétique de ces interactions y est présenté. Qu’en est-il du côté des...

  • 20/12/2017

    Une étude a été réalisée à IRSTEA, pour le compte du Ministère de l’Agriculture, sur l’évaluation des économies d’eau potentielles à la parcelle réalisables par la modernisation des systèmes d’irrigation. L’objectif de cette étude est d’élaborer un outil simple qui permette aux exploitants agricoles, aux conseillers en irrigation et aux organismes instruisant les dossiers de subvention, d’évaluer ex ante les économies d’eau potentielles réalisables en passant d’un système d’irrigation...

Pages